Peu utilisé par Zinédine Zidane depuis un an, James Rodriguez revient sur son rôle limité au Real Madrid. Le milieu offensif se sent plus libre en sélection…

Cela n’a duré qu’une seule saison, mais la Ligue 1 s’était régalée devant le talent de James Rodriguez. Le gaucher colombien avait fini la saison 2013-2014 avec 10 buts et 13 passes décisives, en évoluant numéro 10 derrière deux attaquants (successivement Radamel Falcao, Dimitar Berbatov, Emmanuel Rivière, Valère Germain et Anthony Martial). Depuis, au Real Madrid, il n’a jamais pu prendre une autre dimension dans ce rôle axial…

Peu considéré par Zinedine Zidane depuis janvier 2016, James Rodriguez avoue ainsi que son positionnement, souvent en tant que milieu relayeur, ne lui permet pas de s’exprimer au mieux. “Avec la Colombie, je joue un peu plus libre, là où je peux aider l’équipe. Alors que, au Real, je fais partie des trois milieux. On fait le relais ou on redonne derrière. C’est un rôle différent“, regrette ainsi le milieu offensif de 25 ans sur une radio colombienne, Blue Radio.

View image on Twitter

Dans un secteur offensif phagocyté par Cristiano Ronaldo, James n’a jamais pris les commandes du jeu des Merengues depuis son arrivée en 2014. Mais sa première saison fut intéressante, avec 17 buts et 16 passes décisives, dans la foulée de son Mondial réussi. La suite est moins reluisante. L’ancien prodige du FC Porto a été dépassé par Isco et même Lucas Vazquez dans la hiérarchie des joueurs offensifs. Il se contente d’un bilan de 5 buts et 8 passes décisives en 24 matches. Seul un départ de la Casa blanca lui permettra de retrouver une place de numéro 10…