Dimanche 29 octobre, Roger Federer s’est adjugé le tournoi de Bâle, un ATP 500, aux dépends de l’Argentin Juan Martin Del Potro. Mal embarqué après la perte du premier set qu’il dominait pourtant, le Suisse a fini par s’imposer en trois sets, sur le score de 6/7 6/4 6/3. Le match assez âpre physiquement a duré 2h31 avant que le natif des lieux, ancien ramasseur de balles à deux reprises dans le tournoi, ne réussisse à l’emporter. Dans la foulée, il a signifié, via son agent, à la direction du Rolex Paris Master, le nouveau nom du tournoi de Paris-Bercy, son intention de déclarer forfait.

>>> Le beau geste d’Andy Murray et Roger Federer pour une oeuvre caritative

La décision de l’ex-numéro 1 mondial était somme toute assez prévisible. Depuis plusieurs semaines déjà, Roger Federer ne semblait pas faire de l’escale parisienne une priorité. A la sortie du tournoi de Shanghai (un master 1000 comme le tournoi de Paris) qu’il venait de remporter, le Suisse a déclaré qu’il avait deux priorités avant la fin de l’année : “son” tournoi de Bâle et le Master de Londres qui clôt la saison et auquel participent les huit meilleurs joueurs du monde. Il n’était déjà pas question de Paris.

Aujourd’hui âgé de 36 ans, Roger Federer sait qu’il ne peut plus courir trop de lièvres à la fois et qu’il ne peut plus participer à autant de tournois qu’avant. En 2017, il n’a pour l’heure joué que 11 tournois, pour 7 titres. Aussi doit-il faire quelques choix. Paris, par deux fois cette saison, aura fait les frais de sa programmation soignée aux petits oignons, puisqu’avant Bercy, il avait aussi déclaré forfait pour Roland-Garros. En interview après son match dimanche, il a avoué regretter faire l’impasse à Paris mais qu’il craignait de s’y blesser. Le souvenir de Montreal, tournoi qu’il a rajouté au dernier moment l’été dernier et où il se blesse au dos lors de la finale, reste bien vivace dans son esprit.

>>> Programme TV Rolex Paris Masters : le calendrier complet de la compétition et le tournoi analysé par Lionel Roux (Canal+)

Même s’il a relativement peu joué en 2017 (51 matchs), Roger Federer restait jusqu’à Bâle dans la course à la place de numéro 1 mondial. Alors que Bercy et Londres distribuent jusqu’à 2500 points, le Suisse, suite à la victoire chez lui, s’est retrouvé à 1460 points de son rival espagnol Rafael Nadal qui pointe en tête depuis quelques semaines. Si ce dernier partait avec un avantage, la place de numéro 1 restait malgré tout à sa portée, à condition d’éviter tout faux pas dans les capitales française et britannique. En renonçant au dernier moment au tournoi de Paris, Roger Federerpermet au champion de Roland-Garros d’être quasiment sûr de finir la saison en haut du classement. Pour ce faire, il doit juste remporter un match d’ici la fin de la saison.

source:http://www.programme-tv.net